Les stages

decollage d'une voile de parapente lors d'un stage de parapente

Le stage de parapente est une formation qui permettra d’apprendre à voler seul grâce à la pratique sur le terrain mais aussi à des cours théoriques.

Les écoles de parapente FFVL mettent tout en œuvre pour apporter une formation de qualité. L’équipe pédagogique de la structure est composée au minimum de 2 moniteurs d’État diplômés en vol libre.

Lors de votre stage initiation ou perfectionement, votre structure vous fournira tout l’équipement nécessaire : voile, sellette, casque et parachute de secours. Il vous restera juste à vous équiper en fonction des conditions météorologiques et de la période où vous pratiquez. 

Vous avez déjà réalisé un vol biplace en parapente accompagné d’un moniteur ou vous êtes tout simplement émerveillé par le monde fascinant du vol libre ? Vous êtes débutant, novice ou vous n’avez jamais fait de parapente alors vous êtes les bienvenus. Vous souhaitez apprendre à faire du parapente tout seul ou alors perfectionner votre pilotage pour progresser ?

Voler en parapente ! Pourquoi pas vous ?

Laissez-vous guider et prenez de la hauteur !

01

Qui peut faire un stage de parapente?

Les stages sont ouverts à partir de 14 ans une autorisation parentale est demandée pour les mineurs.

Sinon mise à part la volonté et l’envie de découvrir l’activité vous n’aurez pas besoin de grand-chose.

Il faut quand même tenir compte que le parapente demande un effort physique plus ou moins important. surtout au début de l’apprentissage où il faudra courir sur les pentes école avec la voile. Remonter les pentes avec la voile sur le dos et le tout bien souvent sous un beau soleil d’été.

Vous verrez qu’il existe beaucoup de formules vous permettant d’aborder l’activité à votre rythme. De la journée découverte en passant par les petits stages de trois jours jusqu’au stage d’une semaine vous trouverez forcément la formule qui vous convient par rapport à votre situation.

02

Pourquoi réaliser un stage pour se former?

Il est possible de se former seul en parapente et même d’être assuré sans aucune formation obligatoire! Se former seul est bien entendu fortement déconseillé. 

Seule une formation de qualité et encadrée par des professionnels diplômés peut vous assurer de progresser sereinement.

Oui il est possible d’être suspendu par des petites ficelles à plusieurs centaines de mètres de hauteur et évoluer en sécurité

Pour bien débuter dans le vol libre il faut mettre toutes les chances de son côté. Le stage de parapente FFVL est un bon moyen de s’assurer une formation de qualité (matériel homologué, nombre de moniteurs pour vous encadrer, supports pédagogiques,…)

De vos débuts et durant toutes les étapes de votre formation votre école sera votre contact privilégié pour vous mettre en confiance et vous accompagner vers la réussite et le plaisir.

 

Une école de parapente FFVL s’appuie sur le passeport de vol libre pour évaluer la progression des élèves. Ce passeport vous sera remis en début de formation et vous permettra d’évaluer votre évolution.

La progression d’un pilote de parapente peut-être découpée en 3 cycles: cycle 1 cycle 2 et cycle 3. la validation des différents cycles dépendra des compétences et du niveau de chacun. Votre moniteur vous aidera à valider les différentes étapes. 

À la fin de chaque cycle vous serez en mesure de passer les différents brevets (brevet initial, brevet de pilote et brevet de pilote confirmé)

Diferents supports vous permetront de trouver l’école qui vous convient.

Suivant l’endroit où vous avez choisi de réaliser votre formation vous pouvez effectuer une recherche internet et vous fier aux résultat de votre moteur de recherche.

Ou bien aller directement sur le site de la fédération française de vol libre ici.

Même si le contact téléphonique est plus simple, il est parfois plus sympa et plus constructif de faire le déplacement pour découvrir l’équipe et les locaux.

03

Comment s’inscrire et quelles sont les formalités?

Contactez nous, nous vous guiderons avec plaisir pour réserver.

Avant votre inscription à un stage vous êtes tenu de réaliser quelques formalités. Bien souvent ces formalités sont réalisées en début de formation dans la structure que vous aurez choisi.  

1- Un certificat médical d’absence de contre-indication à la pratique du vol libre. Ce certificat médical peut-être réalisé par votre médecin traitant. 

Attention de conserver précieusement l’original (il vous sera surement demandé par votre assureur en cas d’accident)

2- la licence sportive FFVL

Le stagiaire doit souscrire une licence auprès de la fédération Française de vol libre (FFVL) pour la pratique du parapente. 

3- Une assurance responsabilité civile. Qui vous sera proposée aussi lors de l’inscription. 

4- Assurance individuelle d’accident et assistance rapatriement. Cette assurance n’est pas obligatoire mais recommandée en fonction de votre couverture actuelle. 

5- Prévenir la structure de tout problèmes de santé éventuels afin d’adapter au mieux la formation par rapport à vos capacités.

 

04

Les meilleurs endroits pour faire son stage?

Dans un premier temps le meilleur endroit sera l’école la plus proche de chez vous. Cette école vous formera sur les sites de parapente proches de votre habitation et vous permettra de pratiquer plus souvent.

Les avantages de se former à proximité de chez soi sont nombreux:

– Il sera plus facile de pratiquer suivant vos disponibilités

– Vous serez plus réactif par raport aux crénaux météo parfois trés courts

– Vous évolurez dans un cadre de pratique connu et rassurant

– Vous créerez des affinités avec les autres pratiquants. Bien que ce soit un sport individuel, tout comme d’autres sports de montagne, il est important, pour votre sécurité, de ne pas pratiquer seul. Il est plus sécuritaire de pouvoir compter sur un binôme en cas d’accident.

– Les autres pratiquants et clubs locaux peuvent aussi vous apporter matière à évoluer.

Par la suite vous n’aurez qu’une envie : découvrir de nouveaux horizons 🙂

Et pourquoi pas le faire dans le cadre d’un stage ?

Qui dit nouveau lieu dit nouvel environnement. Une école sera alors la mieux placée pour vous donner les informations des particularités locales (orientation des sites, condition aérologique, logistique, …). 

Il est extraordinaire de voir tous les lieux où l’on peut pratiquer du parapente. L’envie vous prend de voler sur un bord de mer, en haute montagne, au-dessus d’un lac, très haut ou proche du relief, en France ou partout dans le monde

Il y a autant de de beaux endroits pour pratiquer le parapente que de limites à votre imagination.

05

Quelle est la meilleure période pour apprendre le parapente?

Une saison de parapente se situe généralement entre avril et octobre

Certaines structures de parapente avantagées par leur situation géographique proposent des stages de parapente sur des périodes plus longues

Durant le printemps les conditions aérologiques sont plus fortes et les journées plus longues. Tandis qu’à l’automne les conditions aérologiques seront plus calmes et les journées plus courtes. Suivant le stage que vous aurez à réaliser il peut être stratégique de privilégier une saison plutôt qu’une autre.

06

La durée d’un stage

Suivant la structure choisie la gestion du temps de stage peut varier.

Généralement il faut compter 5 jours consecutifs de formation pour un stage d’initiation. Le stage commence le lundi pour finir le vendredi avec un étalement envisageable le weekend si les objectifs de stage ne sont pas atteints. Ce système est le plus répandu dans les écoles afin de faciliter l’organisation et le suivi pilote. 

Il existe aussi des systèmes de carnet de vol. Qui est bien adapté à un pilote souhaitant se perfectionner.

 

On trouvera aussi un système de carnet de pointchaque module (pente école, cours théoriques, vols,…) vaudra un certain nombre de points. Ce système est avantageux pour une personne souhaitant pratiquer l’activité de manière ponctuelle.

 

D’autres structures peuvent vous proposer d’étaler la durée jusqu’à obtention d’un niveau prédéfini.

 

Les écoles sont généralement très flexibles et savent s’adapter à la situation de chaque pilote : journée enseignement, weekend, pack, biplace pédagogique,…

07

Les différents stages de parapente

Le stage initiation en parapente

C’est le stage incontournable. L’étape obligé pour apprendre le parapente avec méthode et professionalisme.

Bien souvent réalisé sur 5 jours consecutifs, il existe aussi des stages de 3 jours. Les journées découvertes permettent de faire un premier pas dans l’activité.

Lors de ce stage vous ferez vos premières armes. Ce stage est décomposé de différentes parties pratiques mais aussi théoriques.

Vous apprendrez les différentes étapes du premier cycle d’apprentissage.

Vous découvrirez l’activité et la manipulation du matériel.

 

Le stage perfectionnement

Ce stage est ouvert à tous les pilotes dès la sortie du stage initiation. À chaque étape de sa progression, un parapentiste a toujours besoin de se perfectionner.

Un pilote sorti de stage d’initiation apprendra à mieux analyser son environnement et améliorer sa technique. Approfondir ses connaissances afin de voler avec toujours plus de sécurité.

La maitrise du facteur humain et le mental sont des points essentiels pour une progression saine de l’activité.

Le stage personnalisé

Concue pour ceux qui on des contraintes importantes de temps et qui souhaitent tout de même se former dans de bonnes conditions.

Le stage individualisé propose de former un pilote jusqu’a un niveau (brevet de pilote initiale) tout en tenant compte de son emplois du temps.

 

Stage pilotage et acrobatique

Vous aimez les sensations fortes alors il faudra vous orienter vers un stage de pilotage. Ces stages sont réalisés dans un cadre adapté (au-dessus d’un lac par exemple)

Vous apprendrez à maîtriser les différentes figures acrobatiques

 

Stage cross

Le record de France de parapente dépasse les 400 km! Il est possible de réaliser de très grandes distances en parapente et le tout sans moyen motorisé. 

L’analyse et l’exploitation de la masse d’air pour optimiser le vol est tout un art.

Ces stages permettent de bénéficier de l’expérience de moniteur aguerri et de progresser plus facilement dans ce domaine.

 

Le stage voyage

Envie de découvrir de nouveaux horizons. Ces stages permettent de découvrir un pays loin des foules touristiques. Ces stages proposent de visiter un pays par le parapente sans se soucier des contraintes logistiques.

Une bonne facon de se consacrer uniquement au parapente en vacances.

Découvrir un nouveau climat, changer ses repères, échanger avec les locaux sont autant de richesses qui renforceront votre expérience.

 

Stage en Itinérance

Ce stage offre l’opportunité de découvrir plusieurs sites de parapente lors d’un périple. 

Bien souvent l’école part sur plusieurs jours, elle planifie son itinéraire en fonction de l’évolution météo du moment. Cela permet d’apprendre à s’adapter en fonction des contraintes météo et d’optimiser au mieux pour voler toujours plus 🙂

La chasse au soleil est déclarée, le nez dans les cartes météo la nuit et vols le jour.

 

Le stage de la gestion des incidents en vol ou stage SIV

Au cours d’un vol on peut être amené à gérer un incident de vol. Au cours de ce stage le pilote va apprendre à faire face à différentes situations inhabituelles. Que faire par exemple lorsque la voile se ferme ? les moniteurs détaillent précisément toutes les étapes qu’il faudra reproduire lorsque la situation se présentera.

Ces stages particuliers s’effectuent dans un cadre aménagé au-dessus d’un lac par exemple équipé d’un gilet de sauvetage. Le moniteur qui guide les exercices grâce à une radio est très vigilant. Il peut solliciter à tout moment, s’il juge nécessaire l’utilisation du parachute de secours et l’intervention d’un bateau.

Tout est mise en place pour effectuer les manœuvres avec un maximum de sécurité.

 

08

Quel est le prix d’un stage?

Le prix dépend de l’école choisie, de la saison mais aussi si vous possédez ou non votre propre matériel

A titre d’indication voici une fourchette de prix.

Stage initiation: de 450€ à 690€

Stage perfectionnement: de 550€ à 690€

09

Quelles sont les alternatives aux écoles de parapente ?

Une fois le stage initiation effectué, une démarche économique et complémentaire au stage en école est de vous rapprocher d’un club de parapente. Beaucoup de clubs ont des membres très investis dans le milieu du parapente. Certains club possèdent même des moniteurs fédéraux

Contacter un club de parapente local permet de nouer des liens avec les pilotes locaux et de se nourrir de leur expérience.

Cela vous permettra de pratiquer suivant votre niveau et de découvrir le potentiel de votre région.

La vie d’un club peut être très riche. Vous aurez de nombreuses occasions pour échanger avec les autres pratiquants. Sorties club, assemblée générale, soirées à thème,… Chaque club a son organisation mais tous ont le même but : se faire plaisir et voler.

10

Faut-il posséder son propre matériel pour réaliser un stage?

Suivant votre niveau et les consignes de votre moniteur, vous pouvez continuer à progresser avec une école en utilisant leur propre matériel.

Mais l’achat de son matériel personnel permet une plus grande autonomie

Pourquoi acheter votre matériel à la suite d’un stage initiation?

La première raison est qu’il est plus agréable de se former avec le même outil. Si vous allez d’une école à l’autre et que vous utilisez du matériel différent vous aurez un temps d’adaptation et parfois un feeling différent avec ce nouveau matériel. La seconde raison est l’autonomie. Vous pourez suivant les consignes de votre moniteur pratiquer seul et quand bon vous semblera: la liberté n’a pas de prix!

Certaines étapes de l’apprentissage demandent beaucoup de pratique.

Parfois notre emploi du temps ne nous permet pas de prendre le temps de faire un stage complet. Par contre il est très important de pratiquer régulièrement pour continuer à progresser et éviter de stagner.

Quand on a son propre matériel on peut prendre une heure ou deux pour aller sur une pente école et pratiquer quelques exercices au sol. Ou lorsqu’on est plus aguerri aller se faire un petit vol quand bon nous semble. L’achat de son matériel est une étape importante dans l’apprentissage. Elle permet d’être plus autonome.

La panoplie du parfait parapentiste est composé de : voile (adaptée à son niveau et à son poids), une sellette (siège), accélérateur, parachute de secours, casque, gants, lunettes, chaussures montantes, crème solaire et de l’eau.

Suivant vos moyens vous pourrez opter pour du matériel neuf ou bien du matériel d’occasion.

Le marché de l’occasion est très important et permet de vous équiper à moindre frais. Bien souvent les écoles possèdent un parc de voiles d’occasions. Ce matériel est suivi par l’école et on peut y trouver de bonnes affaires. Sinon des outils comme le contrôle des voiles permet d’acheter du matériel d’occasion tout en sachant où en est le matériel dans sa durée de vie (porosité de la voile, résistance des suspentes (fils),…)

La durée de vie du matériel dépend directement de l’utilisation qu’on en a et du soin qu’on lui apporte. 

Le progrès effectué dans l’évolution des matériaux permet d’avoir du matériel avec une bonne durée de vie.

Achat de matériel neuf 3500€ à 6000€ mais il est possible de s’équiper correctement sur le marché de l’occasion à partir de 2000€

Un pilote moyen peut garder son matériel plusieurs années. Il n’est pas rare de voir des pilotes avec des voiles qui ont 6-7 ans. Certains pilotes arrivent à garder leur voile une dizaine d’années et d’autres peuvent la mettre à la poubelle au bout d’un an ou deux seulement. Beaucoup de facteurs entrent en compte dans l’usure du matériel : région de pratique, lieu de stockage, fréquence d’utilisation, soin du matériel, choix de la marque,…

Comme dans beaucoup d’activités on ne change pas de matériel parce qu’il est en fin de vie. Les modes, votre progression, l’esthétisme, les progrès techniques: beaucoup de paramètres pour vous pousser à changer votre matériel.

L’essentiel est de se faire plaisir et de voler en sécurité.

Certains parapentistes pratiquent l’activité qu’une semaine par an lors d’un stage en école dans ce cas-là inutile d’avoir son matériel.

Chacun fait en fonction de ses moyens et de ses objectifs.